Créer un compte
Nous contacter

 

Prototyper avec l'impression 3D

Qu'est-ce que le prototypage ?

Le prototypage est le fait de réaliser un modèle physique. Il peut être utilisé dans le but d'effectuer des tests fonctionnels, mécaniques ou simplement des validations de formes. Le prototype est un moyen de rendre concret une idée, un projet, de valider un concept mais ne représente en aucun cas une pièce finie prête à la production.

Le but du prototypage est d'avoir les moyens de présenter concrètement un projet et de vérifier la légitimité de certains choix.

La communication interne et externe de l'entreprise est ainsi renforcée. Tous les services ou clients peuvent s'entendre sur une même chose concrète.

L'intérêt de la fabrication additive pour le prototypage ?

La fabrication additive sera évidemment une solution économique. Auparavant pour fabriquer un prototype il fallait d'abord construire un moule et ensuite amortir le coût de celui-ci sur de la série (moyenne et grande). Désormais, le concept repose sur l'addition de couches de matières ainsi la conception d'un moule n'est plus nécessaire et les pertes sont quasiment nulles. Le coût relativement abordable permet d'envisager l'élaboration de plusieurs versions du concept afin de les comparer.

La fabrication additive représente également un choix de qualité. Certaines technologies, par leur grande précision, permettent d'obtenir une finition et un état de surface excellent. De plus l'impression 3D n'est pas dépendante de la complexité de la pièce, nous pouvons obtenir n'importe qu'elle forme en superposant des couches de matière.

Enfin la fabrication additive sera un gain de temps improtant. En effet, elle permet de réduire la durée de mise sur le marché et d'obtenir rapidement une validation sur les concepts. En moyenne une pièce prend une journée à être réalisée.

Quelles technologies sont utilisées pour imprimer un prototype ?

La plupart des technologies de la fabrication additive permettent d'obtenir des prototypages de plus ou moins bonnes qualité. L’impression 3D est une affaire de décision, tous les critères ne peuvent pas être validés en même temps. La manière dont va être utilisé le prototype est par conséquent très importante.

SL (impression plastique précise) : il s’agit de la technologie la plus précise permettant d’obtenir des rendus impressionnants en résine mais demeure néanmoins peu résistante.

LS (frittage de poudre) : Cette technologie est très résistante mais la finition est moins aboutie qu’en SLA.

LM (impression 3D métal) : Elle permet de concevoir des prototypes en métal avec un état de surface excellent et une très bonne résistance. En revanche, cette technologie est plus couteuse que les autres du fait de la matière utilisée et du besoin de finition post conception.  

BJ (impression 3D couleur) : Ce procédé réalise des modèles de présentation à plus de 3 millions de couleurs, ceux-ci sont néanmoins très fragiles et ne sont pas manipulables.

FDM (dépôt de fil) : Cette technologie permet d’obtenir des modèles de basse résolution mais relativement solide. La précision étant moindre certaines formes ne pourront pas être réalisées. Elle est bien plus abordable que la plupart des autres procédés.

PJ (impression multi-matériaux) : Il s’agit d’une technologie à la fois précise et résistante. Elle permet de réaliser des prototypes satisfaisant en moins d’une journée.