Créer un compte
Nous contacter

 

Impression 3D en sable

L’utilisation du sable dans l’impression 3D est, tout comme le verre et le bois, très peu répandue. Néanmoins son intérêt est évident. Dans le domaine de la fonderie par exemple, le moulage en sable nécessite une étape de préparation du moule fastidieuse et limitée. La fabrication additive intervient ici dans la réalisation directe du moule, tout type de géométrie peut être imaginé avec une précision imbattable et réalisé dans des délais infimes. La coulée de métal est ainsi largement simplifiée.

VoxelJet a par ailleurs développé des imprimantes capables de réaliser ces moules dans un matériau optimisé. En effet, le liant permettant de coller la poudre (système BJ) possède une résistance thermique particulière qui lui permet de ne pas bruler ou dégager de fumées nocives pendant la coulée.  Il existe évidemment d’autres technologies utilisant le sable comme matière première. Notamment la gamme d’imprimantes SSde chez Sentrol. Celle-ci utilise le même processus que la LM.

Le jeune étudiant Markus Kayser a quant à lui inventé un tout nouveau type d’imprimante 3D appelé la SolarSinter. A partir d’énergie solaire, elle est capable de réaliser des objets en sable directement exploitables grâce à un procédé similaire à la Laser Sintering. Un réseau de loupes vient faire converger les rayons du soleil sur la plateforme de construction, il permet d’obtenir une température de plus de 1000°C pour pouvoir fritter les particules de sable. Bien qu’encombrante et relativement lente cette technologie toujours à l’état de projet est une révolution et ouvre la porte à de nouvelles sources d’exploitation.